n°12 • Comment parler de sexe sans braquer

L’objectif de Bout de cul, on le dit au début de chaque épisode, c’est de faire en sorte que « parler de sexe » ce soit normal. On pense que c’est important de libérer la parole et de banaliser les discussions autour du sexe, laisser ce sujet sous silence peut être selon nous particulièrement néfaste. 

Pourquoi c’est difficile de parler de sexe ?

– Le contexte culturel, social et familial dans lequel on a évolué depuis notre enfance, joue beaucoup sur notre perception du sexe et notre facilité à en parler ou non. Selon notre éducation, ou les exemples que l’on a pu voir autour de nous, la simple idée de parler de sexe en public peut sembler impossible ou désobligeante.

–  Chacun ayant des bagages différents, on ne peut jamais prévoir à l’avance comment notre interlocuteur ou interlocutrice recevra une discussion. On peut avoir peur de blesser l’autre, le rendre mal à l’aise ou honteux en parlant de sexe. 
– Parler de sexe revient également se livrer, si l’on a pas l’habitude de livrer nos sentiments, nos ressentis, nos pensées… il sera d’autant plus difficile de se livrer sur des sujets autour du sexe. Pour beaucoup la sexualité tient de l’intime. Des choses que l’on garde en privé, secret. 

Les conséquences des tabous de la sexualité ?

– Les non-dits, garder les choses au fond de soi peut être très néfaste pour notre santé morale mais aussi physique. Cela laisse souvent un poids et une ambiance lourde et désagréable au sein des familles. 
– Les tabous autour de la sexualité développe un climat peu propice à la confiance. C’est pourtant une clé indispensable pour se sentir bien auprès de sa famille et de ses amis. On a le sentiment que l’on ne peut parler de certaines choses, car trop sensibles, que ce que l’on peut dire peut plus tard se retourner contre nous et nous faire du mal. 
– Petit à petit peut alors se développer une frustration de garder toutes ces choses enfouies et de se sentir obliger de les taire. Dans l’épisode n°11 on parle d’ailleurs de frustrations et de moyens pour mieux la gérer. 

Nos conseils : 

– Parler de sexe peut sembler difficile, mais on en parle finalement assez souvent de façon grivoise, en surface, sous le ton de l’humour. Pour parler véritablement de sexe et ne pas tomber dans le piège des blagues salaces qui ne sont pas propice à une réelle discussion et peut totalement fermer certaines personnes, laissons de côté la vulgarité. Utilisons les bons mots. Préférons « vulve » à « chatte » ou « pénis » pour « bite » etc… C’est évidemment important de parler de sexe avec légèreté, et cela est tout à fait possible en évitant de partir dans l’humour culcul. 
– L’honnêteté et la sincérité sont évidemment les clés principales à un bon dialogue autour du sexe. Il n’y a rien à prouver, rien à gagner. La transparence est primordiale.
– Faire les choses étape par étape pour ne pas brusquer les personnes qui ne sont pas habituées à parler de sexe. D’abord discuter de généralités, pas de pratiques ou d’expériences des uns et des autres. Pour commencer parler des concepts autour du sexe comme la libido, le plaisir, l’orgasme etc… puis demander l’avis de chacun sans chercher à faire dire des expériences ou des pratiques personnelles. Toujours parler en son nom, utiliser le « je », jamais ne parler à la place des autres, préférer poser les questions pour connaître ce que pense un tel ou une telle. 

Pour ce qui est de parler de sexe en couple, ces autres épisodes peuvent être de bonnes pistes : 
–  n°3 le désir
– n°5 la simulation
– n°6 la place du sexe dans le couple
– n°7 le consentement
– n°8 la thérapie de couple

Rejoins notre serveur de discussion pour continuer à en parler ! 

Et pour poser une question que tu souhaiterais que l’on réponde dans un prochain épisode, c’est par ici ! 

 

Tu veux qu’on réponde à ta question dans un prochain épisode ou nous laisser un message ? C’est par ici ⤵